Le temps et la solitude te poussent à être le mineur de ton propre être, à reprendre possession de toi. Tu ne le sais peut-être pas mais tu es le siège territorial d'envahisseurs sans nombre, aux natures très variées ( agents chimiques, idées tronquées, données statistiques, souvenirs artificiels, pulsions diverses sollicitées ( sexe, achat, etc )... ), et même tu en redemandes.
Je ne sais pas si l'on peut finir par être le boss en soi, mais il me semble indéniable que l'on y a une part décisionnaire non négligeable. Comme un membre influent du comité directeur...

:)