Ils n'ont jamais dansé.

Ils n'ont jamais appris la lumière.

La courtoisie, bruit de ferrailles.

Longues routes vers Bordeaux.
On peut penser l'influençable. On peut penser dans l'indécidable...

Longues longues routes, vers Deauville...
Promenades par-dessus bord, avec une orangeade citronnée...

Un cyclone aux yeux mordorés s'avance sur l'asphalte de mes âmes

Ta pose, ton port de tête, ta posture sculpturale à Delft, les arbres plaisants, le climat m'apaisant, du rose, l'herbe où circule la bise, l'après-midi printanier, la douceur classique...

Ulan Bator... vestigial communisme de l'architecture, temps chevaleresques. Dire qu'il est allé jusque là-bas...

Oxmoses; cosmoses... vols... L'Erebus...

L'ennui : Angoulème, Cours de la batterie, 16000 jours de déprime. Déprime érigée comme un ville, sur la plaine constellée de ses lumières nocturnes, lumignons-âmes-roses jaunes oranges fioles folies parfums déclamations routes routes routes !....

Ne jugez rien, ne dites pas.

La grotte, le sperme, les coulissures du sang rouge, A+, O-, l'Entente cordiale, les indiens, la grotte, le spore, le pire, le rire...

Un ventre énorme ! pour rien.

J'assume mon errance, ça ça devient extraordinaire. En attendant un Chlonk! de la barre à mine dans ma tronche, de tanche.

La Charente, marches dans l'eau, la tanche n'est pas facile à pêcher. Mais pêcher comme une tanche, ça c'est facile...

Exotique... Corto Maltese. Les beaux arts, mystiques, mystères...

Se peindre le corps avec la peinture culinaire.

Retrouver le tribal dans la campagne.

Le maire, le sénéchal, Victor...

J'erre, mes pensées, mes associations de souvenirs, partielles, juger serait partial.

Communions, liens, organisations, corporéité...

Mais il faut bien commencer quelque part...Et assumer...