Un jour, tout seul dans mon coin, j'ai décrété, dit, et évoqué un peu partout, avec pas mal de lectures, une sorte de moteur catastrophique planétaire : 1) la vitesse du progrès 2) le système financier 3) Le dérèglement climatique 4) la démographie.