J'avais l'habitude de dominer le monde
Les mers s'élevaient lorsque j'en donnais l'ordre
Maintenant, le matin je dors seul
Je balaie les rues qu'avant je possédais

J'avais l'habitude de lancer les dés
Sentir la peur dans les yeux de mes ennemis
Écoutez la foule chanter:
"Aujourd'hui, le vieux roi est mort! Vive le roi!"

Une minute, j'ai tenu les clés
Ensuite les murs se sont fermés sur moi
Et j'ai découvert que mes châteaux reposaient
sur des piliers de sel, piliers de sable

J'entends sonner les cloches de Jérusalem
Les choeurs de la cavalerie romaine chanter
Soyez mon miroir, mon épée, mon bouclier
Mes missionnaires dans un domaine étranger
Pour une raison que je ne peux expliquer
Une fois vous saurez qu'il n'y a jamais, jamais eu un mot honnête,
Quand je dirigeais le monde
(Ohhh)

C'était le vent sauvage et mauvais
Qui a fait sauter les portes pour me laisser entrer
Les fenêtres brisées, le son des tambours
Les gens ne pouvaient pas croire ce que j'allais devenir
Les révolutionnaires attendent
Ma tête sur un plateau d'argent
Juste une marionnette sur un fil solitaire
Oh qui n'a jamais voulu être roi?

J'entends sonner les cloches de Jérusalem
Les choeurs de la cavalerie romaine chanter
Soyez mon miroir, mon épée, mon bouclier
Mes missionnaires dans un domaine étranger
Pour une raison que je ne peux expliquer
Je sais que Saint Pierre n'appellera pas mon nom
Jamais un mot honnête
Et cela quand je dirigeais le monde
(Ohhhhh Ohhh Ohhh) (Ohhhhh Ohhh Ohhh)

J'entends sonner les cloches de Jérusalem
Les choeurs de la cavalerie romaine chanter
Soyez mon miroir, mon épée, mon bouclier
Mes missionnaires dans un domaine étranger
Pour une raison que je ne peux expliquer
Je sais que Saint Pierre n'appellera pas mon nom
Jamais un mot honnête
Et cela quand je dirigeais le monde
Oooooh Oooooh Oooooh Oooooh Oooooh Oooooh