Les journées sont chargées

Mais que les secondes sont pauvres !...