C'est long je sais, mais bon... c'est pas mal. Pour connaître la définition de la démocratie selon Paul Ricoeur, ou que Condorcet est le créateur de l'éducation populaire, ce que c'est que l'éducation populaire, ou le mot numéro un du management et du capitalisme, par exemples...

Extraits :

"Condorcet avait dit :
« Attention, si vous vous contentez de faire de l'’instruction des enfants,
vous allez simplement reproduire une société dont les inégalités seront
désormais basées sur les savoirs ! ».
Si vous voulez fabriquer une république et une démocratie, il vous faut
donc un deuxième volet. Il vous faut faire de l’'éducation politique des
adultes ! Parce que la démocratie, ça ne tombe pas du ciel. Ça ne
marche pas tout seul : il faut y réfléchir pour la préférer. Il faut faire un
travail critique permanent.
Et donc, en 1944, Mesdames et Messieurs, en France, on crée dans le
Ministère de l’'éducation nationale une chose incroyable, pour laquelle il
aura fallu une Shoah de vingt millions de morts pour qu’'on accepte cette
idée ! Cette idée toute bête, qu'’il est de la responsabilité de l’'état de
prendre en charge l’'éducation politique des adultes !"

"Définition de la démocratie par Paul Ricoeur : « Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’'est-à-dire traversée par des contradictions d’'intérêts, et qui se fixe comme modalité d'’associer à parts égales chaque citoyen dans l’'expression, l’'analyse, la délibération et l'’arbitrage de ces contradictions. »
[...] ’il y a quatre temps dans le processus démocratique et [...] l’'expression n'’en est que le premier temps.
Une fois que vous avez la liberté d'’expression, vous n'’avez toujours rien fait ! C’'est pour ça que vous pouvez dire : « Fuck la police ! », « Nique ton maire », tout ce que vous voulez…. Vous avez même des subventions pour ça chez nous ! Tant que vous n’'attaquez pas le deuxième temps de la démocratie, qui est l'’analyse, l’'analyse politique : avec les trop jeunes, ou les trop vieux, ou ce que vous voulez, les trop femmes, etc, vous n'’avez rien fait. Cela s'’appelle le ministère de la culture et cela consiste à nous faire croire à la liberté d’'expression, à condition qu'’on ne fasse pas de politique et qu’'on ne veuille rien changer."

 

Christiane Faure, mentionnée dans le conte, a vraiment existé, également.

Lien ici : http://www.ecrandarret.org/spip.php?article80