Je suis d'une mélancolie ce soir, putain on dirait la mer.

Il y a un parfum de mort,  feu de joie de l'innocence.

Et de dépit je voudrais dire à l'Univers d'aller se faire foutre.

Voilà c'est réglé.

Facile hein ?

Se renier c'est une autre histoire...

 

Le mur des illusions...

Les grandes théories sous la chaleur solaire, ou le froid de l'hiver...

 

1992

Il a dû se passer quelque chose cette année-là

Demi millénaire Colon bien. Pffff... Terrible... Terribles mots... assassins et violeurs de la pureté du. Silence.

 

Le mur des illusions...

J'ai vu des filles sublimes... dans les villes dans les campagnes, dans mon enfance et ma jeunesse

Voilà c'est réglé, ET J'AI ENVIE DE HURLER BORDEL !!!

J'ai vu, et je crois que je n'ai pas vécu...

Et pire encore : je ne vivrai pas.

 

Mon dieu...

 

Le futur antérieur aurait vécu postérieurement;

Du côté du caca.

Ah!...

 

Quand la réalité effective se crée, les grandes théories taisent leur... envergure, empennage... envol quoi quoi, sous leurs ailes...

La réalité effective, concrète.

Elle prendra toujours ton contre-pied, puisque qu'agissant tu es forcé de prendre parti.

 

Le droit. Il paraît que le droit est un verbe performatif, performactif.

 

J'ai vécu ma jeunesse dans des rues éthyliques, à lumière orange de réverbères provinciaux.

J'ai remis ma pureté dans les mains de ce qui est vain.

Apparemment je n'avais pas trouvé mieux, à ce moment là...

 

J'ai admis cette semaine, 16 ans plus tard, que... le bonheur, selon mes propres mots, parfois auto-trahis sur le champ par mon action même!, que le bonheur dépendait de la matière...

C'est une abdication théorique de sa sainteté ma tête monstrueusement importante.

Une humilité qui ouvre porte à l'excrémentation... Donc à la torture mortuaire de mon prochain, la pire des choses qui soit, donc.

Oui mais : elle est déjà.

Alors...?...

 

:D