La mort clôt une trajectoire.

On s'amusait, on prenait plaisir, ou on s'échignait à réparer les dégâts, et le temps passait, la vie l'esprit nous échappaient, et la vie se faisait. Fixée en une seule fois, pour toujours.

On se croyait ailleurs mais nous étions bien là.

Une conclusion se posera sur nous, et nous n'y étions pour rien.

...