Je m'excuse d'insister sur le sujet ( cf post précédent : http://blownblue.karmaos.com/post/1472 ), mais ça me travaille. Elle m'a toujours fait une impression que je n'arrivais pas à formuler. Je le tente, on verra bien :

Je viens de me dire qu'Elle est une chose absolument égalitariste :

La Mort ayant frappé laisse un corps, inerte; l'image qui me vient spontanément à l'esprit est qui plus est celle d'un corps allongé. La vie de tel ou tel est dès lors achevée. Quelle qu'ait été cette personne, c'est fini. Jeune ou vieux, homme ou femme, riche ou pauvre, puissant ou epsilone, célèbre ou ignoré, sublimement beau ou horrible, saint ou criminel, le résultat est le même : c'est fini. On n'aura plus aucun acte venant de cette personne, telle qu'on l'a connue.

Cet égalitarisme absolu a deux aspects notables :

1) Il y a un absolu dans la réalité. Ce n'est pas si courant.
    ( Il y a cependant des exceptions : dans le cas d'une disparition, quand il n'y a pas le corps, ou quand il est extrêmement endommagé. Là, le censé absolu a des failles, qui confirment la règle : l'absolu doit être; un corps mort mais absent, ou méconnaissable, est perçu comme une aberration incompréhensible.)

2) L'Egalité pour tous est à priori une qualité. C'est comme l'égalité en droit, conférée à tout humain qui naît, mentionnée par l'article N°1 de la déclaration des droits de l'homme.
    Trouver une qualité à la Mort est quelque peu décontertant.

Or, on me concèdera que toutes les morts n'ont pas le même impact émotionnel sur chacun d'entre nous. L'absolu, non content d'être faillible, est relativisé par ce que fut la personne durant sa vie.

Le caractère (en principe) unique du résultat de la mort s'oppose directement à la prodigieuse diversité des possibilités d'existence.

 

Les 10 phrases que votre garagiste ne prononcera pas

C'est un sujet sensible et parfois une source de soucis pour chacun d'entre nous : l'entretien mécanique et la réparation de son automobile. Il ne s'agit pas ici de caricaturer ou de critiquer à outrance le comportement de nos garagistes mais juste de vous donner quelques pistes de réflexions quand arrive le temps du passage au garage…

 

1. " Vous êtes au mauvais endroit ma petite dame "

 

Il existe différents types de garagistes pour différents types de savoir-faire. Un garagiste indépendant, un franchisé type Euromaster ou Feu Vert, un concessionnaire affilié à une marque… Ils se ressemblent peut-être en apparence mais ils ne proposent pas du tout le même service. Ne vous y trompez pas. Chacun a ses habitudes, certes, et c'est souvent une affaire de confiance. Mais pour les véhicules récents, il sera toujours préférable de se rendre chez le concessionnaire correspondant à la marque de votre véhicule. Les mécaniciens sont formés sur les véhicules de la marque et personne ne connaît mieux qu'eux la gamme en question.

 

2. " Je n'ai pas les capacités requises pour réparer cette panne "

 

Ce point rejoint directement le premier. Rare seront les garagistes à vous dire franchement qu'ils ne peuvent rien pour vous. Le marché est ainsi fait, tout le monde a besoin de travailler et il est difficile de reprocher un tel comportement. Pourtant, il pourrait - ce comportement - vous coûté à la fin beaucoup de temps et beaucoup plus d'argent que prévu. Car le garagiste pourrait jouer, avec votre voiture, les " apprentis sorcier ". Au mieux, votre voiture sera immobilisée un certain laps de temps le temps que le mécaniciens trouve l'origine de la panne et la répare (avec les moyens du bord…). Au pire, votre voiture ne sera jamais réparée.

 

3. " J'ai fait des réparations qui n'étaient pas nécessaires "

 

Voilà le pire scénario - et finalement celui que tout le monde redoute - qui puisse arriver. Vous avez laissé le lundi matin votre automobile chez le garagiste pour ce qui vous semblait être une vidange. Le vendredi (déjà, une semaine pour une vidange, c'est très bizarre), on vous dit que telles ou telles pièces ont été changées… Le mieux, dans l'ignorance, est de demander, avant que le mécanicien ne touche à votre auto, un devis détaillé des actions qu'il compte mener.

 

4. " On vous a facturé un temps de travail supérieur au temps réellement passé "

 

Ce point est lié au précédent. Il faut savoir que c'est sur la main d'œuvre, c'est-à-dire sur le temps passé sur votre voiture que les garagistes font leur marge. Du coup, certains sont tentés de gonfler les temps de travail. Comme pour le point 3, demandez un devis détaillé et une estimation à deux heures près du temps de travail envisagé.

 

5. " Vous devriez demander un deuxième avis "

 

N'espérez pas qu'un garagiste vous dise cela. Et on comprend pourquoi, c'est humain. Mais parfois, comme pour un diagnostic médical, il est fortement conseillé de demander un second avis avant le début de travaux qui pourraient vous coûter une petite fortune.

 

6. " Je vais vous mettre des pièces détachées d'occasion, c'est moins cher et tout aussi solide "

 

Non ! C'est faux, archi-faux. Des pièces détachées récupérées ne seront jamais aussi solides que des pièces détachées neuves. Si l'on vous propose cette option, c'est que le garagiste a justement la pièce détachée en question sous la main et qu'il est fort à parier qu'il vous facturera un prix presqu'aussi élevé que celui d'une pièce neuve. Dans tous les cas, soyez surs qu'il fera une plus grande marge, ce qui n'est pas un crime en soit, sauf quand c'est à votre détriment. Dans tous les cas, refusez.

 

7. " Votre automobile est trop récente pour vous moi "

 

Cela veut dire quoi ? En d'autres termes, cela signifie que les voitures de moins de dix/quinze ans sont des concentrés de technologie. Donc, leur réparation, leur révision, leur entretien… nécessitent un appareillage spécifique. Des outils qui coûtent cher, qui imposent une formation parfois longue (mais dans tous les cas coûteuse) pour les garagistes. Or, un garagiste indépendant, par exemple, a beaucoup moins de chances d'être opérationnel sur un problème électronique qu'un mécanicien travaillant dans une concession.

 

8. " Je dois envoyer votre voiture chez un spécialiste et cela va coûter plus cher "

 

Ce point 8 est en relation directe avec le point 7. Car si votre auto a effectivement un problème d'ordre électronique, deux options s'imposent au mécanicien : 1) y mettre les mains et tenter de réparer sans savoir franchement où il va. 2) envoyer votre automobile chez un spécialiste. A vos frais évidemment. D'où l'idée, pour vous, d'aller directement chez un concessionnaire équipé.

 

9. " Moins vous en savez sur votre garantie, mieux je me porte "

 

Et oui, votre garantie automobile est le pire ennemi des garagistes en tout genre. N'espérez pas qu'un garagiste indépendant se plonge dans votre dossier. Pour ce qui est des concessions, sachez qu'elles gagnent finalement peu d'argent avec les pièces ou les réparations sous garantie. C'est, pour eux, beaucoup de paperasse et de temps. Alors un conseil : prenez le temps de bien étudier votre dossier de garantie qui vous a été donné lors de l'achat de votre véhicule.

 

10. " Vous avez plus de droits que vous ne le pensez "

 

Vous avez l'intime conviction d'être tombé sur un escroc et d'avoir perdu au change ? Vous disposez de droits. N'hésitez pas à porter plainte si jamais vous pensez être dans votre bon droit.

 

F.G.

 

Une méduse serait le seul animal immortel

Paru le 2010-03-19 18:07:00

D’après plusieurs recherches scientifiques, la méduse nutricula de Turritopsis serait le seul animal pouvant être immortel. En effet, cette méduse serait capable de remonter le temps, passant d’une phase de vie avancée à une phase de vie plus jeune.

Les nutricula de Turritopsis sont une espèce de méduses bien spécifique. En effet, ils pourraient être les seuls animaux dans le monde à avoir découvert le secret d’une jeunesse et d’une vie éternelle, une véritable avancée dans le monde scientifique. Cette méduse serait ainsi capable  de se rajeunir, une fois une certaine phase de vie dépassée, ne donnant ainsi aucune limite à leur durée de vie. Les scientifiques expliquent ainsi que la méduse hydrozoaire est le seul et unique animal dans le monde à pouvoir inverser son vieillissement pour revenir dans le temps et régénérer sa structure entière afin de revenir à l’état de polype, c'est-à-dire lors de sa première phase de vie.

Ce processus s’expliquerait notamment par le phénomène de trans-différentiation, ce qui signifie qu’un type de cellule se transforme en un autre type de cellule. Seuls quelques animaux dans le monde peuvent provoquer une trans-différentiation, mais celle-ci est toujours limitée, comme la salamandre par exemple, qui peut refaire "pousser" sa queue lorsqu’elle la perd. La méduse nutricula de Turritopsis a la particularité de régénérer l’ensemble de son corps, et cela de façon infinie. Plusieurs chercheurs et équipes scientifiques étudient attentivement cette espèce afin de déterminer de quelle façon il est possible de reproduire ce processus de vieillissement/rajeunissement.

Évoluant souvent en eaux profondes, et puisqu’elles ne peuvent peu ou pas mourir, ces méduses sont en train de développer leur présence dans les eaux du monde entier, et non plus seulement dans les eaux des Caraïbes où elles étaient à l’origine. Et le Docteur Maria Miglietta de l’institut marin tropical de Smithsonien d’expliquer : "Nous attestons à une invasion silencieuse mondiale".