je m'épuise, à regarder les choses

en déchirant le regard

en débutant une visibilité

en épuisant les regards

en déchirant l'air,

rien,

la présence minimale,

portant le regard sur mes épaules

pendant les vacances des intermittences de l'être

fugitif

aux vases

au pouvoir de

la lumière

haute

 

recueillant des fleurs dans mon esprit

ça commençait avec n'importe quoi

le début d'une élévation par l'amour

vous écartiez le livre

Cartan

qu'attendiez-vous devant ?

marchant dans les pas

lourds

au bras d'un volant

dents d'une chevelure foule

le battement

battement

battement...