Je suis, fuis, fus et rêve deux moi-mêmes.
J'ai tous mes âges.
L'enfant, en passant par tous les autres temps, transparaissant sous l'ancêtre, lui-même peut-être seulement chimère, au jour d'hui.

Le rêve saigne aux carrefours de ses vies.
Aux carrefours de ses âges aussi.
De ses plusieurs vies dans ses âges.

Sang des rêves
Où dérêvent
Des vies, des âges ...
Des visages...
Où l'on voyage...