Je n'aurais donné d'armes à la peine
Il y a déjà les armées de ça
A l'arme
Je n'avais rien des cris
Sur les cols passent les âmes volent
Et Chaude est la lueur
Relève, vire volte-failles, crinière brillée
crinière à cils volent tant, vibrionants luire, eau, mer,
Flasque de vent saouler la mort de concepts radiés, rat d'yeux
Le Charme d'or gueulé cuit s'y lance
La Page ment au ras des rives
La vie, à flots rares et sang d'art coulant sucre rouge d'orgasthme
La ville, vile vie déchante et des corps tiquent, intermus,
Vie...vie...
:)