Une ancêtre à moi, une ascendante directe du 19ème siècle,  que même mes grands-parents n'ont pas connu.
Elle avait, et a pour l'éternité, un prénom qui m'a marqué, et jamais vu ailleurs, Régnille...
Je lui rends hommage, pour le souvenir.
Célébrer une ancêtre, même inconnue, c'est un peu célébrer sa propre existence, le fait d'exister, d'être au monde, puisque je lui dois en partie, partie infime certes eu égard au nombre d'ancêtres de mon arbre, mais vitale, puisque sans elle je ne serai pas là.

Je ne t'ai pas connue Régnille, mais puisque tu es là-haut, au ciel, si tu m'entends et me vois, je te fais un bisou, au moins aujourd'hui, au moins une fois.

Et merci :)