Une remise en question, dont je ne sais rien, le royaume des anges peut-être.
Dilemme. Sur toi. Une pure pause ? On se frôle...Walking...just...fallen in...Kaos... Somewhere
Comment traverser un je t'aime, l'impensable amour dure...
Question d'état d'âme, de prière peut-etre, je ne sais pas trop...
Une quadrature, le monde réel, l'insolubilité de la rêvalité, de ses crashs tests, de son amour sexy.
Un esprit en paix aime mon ange.
L'amour, et le blog, et les bloggueurs, hébétés, lents, jamais assez horribles, et dans le côté sombre, boire le vide de ces bals rogues, de ces voeux nains, en manque, encore, pas croyable...
Soi-même on arrive, perdus d'esprit, ssssss...
Une image, un désert qui tue.
L'élue, hard, te donne un baiser de destruction; ici rien n'est vrai. Point.
Communiquons, à l'assaut du Grand Livre, les lèvres en flood, que je croque mais...rhume des lèvres, période : dans l'alignement des appels à l'amour dans le vide universel, un mitraillage à la Xioix : ne pas être 2. :-)
346 lèvres me donnent un coup de poing réel.
Inintelligible destin dans l'attente, il y a un Waow!, en scrutant l'horizon d'onyx, l'amour en deuil.
Peine perdue.

Un coeur, un coeur de Soma je me suis acheté; je te fais un bisou dans un délirium sobre, ce non-droit de mon égo, ce néant omnimorphe naturel, cette symphonie.

Tout le monde a eu sa note, drogué, temporairement baisé : les Hurlements Intérieurs...

Ma Philosophie de la Vie est un encéphalogramme de l'implosion d'une fleur...

Un coup d'oeil à midi : désert. En remerciement, réponse au désert : un poème inuit : ( Citation ) ebara ne emeop
 
Et puis des ascendanses, des ascendanses : des corps, þeaux couvrant le ciel...
 
Et l'attentat des limites, des silences, des pensées même : Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac Big Mac;
Un brouillon d'âme...

Dévisagées par un tripalium, un poudroiement animique...
une question, à grand-peine, un visage de pluie, un petit geste pour la constitution européenne.

Regarde : un poème de Buk, des phrases...

On a la vie, la société, un caractère anticonstitutionnellement mystérieux quand j'éjacrêve du sang étrange...qui pleure...entre deux vies...sur la plage, en progressant, mathématique, dans un mensonge (in)volontaire.
Si nous pouvions, point de rupture pour ces je s'écoulant, à jamais, dans ces blogs qui changent ce coeur de solitude et d'amitié incroyable

L'adolescence ? Même tes rêves y sont ambigus, oui, comme ce questionnaire 202.

Ras le bol de cette société de mecs; joie et faiblesses de cette avancée semi-dématérialisée dans ce je qui est un autre et qui vote blanc à la constitution européenne.

Le cercle, la constitution des intimités est une pensée de Nietzsche pour passer le temps. Pffff

Et Si U-blog disparaissait un 21 avril, comme une poésie dormante ou 3 minutes de bonheur ?

Qu'est-ce qu'être dilué dans un O.V.N.I ?

Les mecs ne liront pas ça mais je l'écris quand même : Construire sur la Lune... c'est ce qui se dit le jour...dire qu'ils le croient encore.

Les religions crèveront Raffarin.

La progression aléatoire est un pléonasme, un brasier circulaire, un autre langage, une entreprise de clones sexuels en or.

Du cul, faire l'amour, être un corps de chair re-né, une avanie pour des rêveurs, une tite pause, 3 défauts, 3 défauts, par Cats, merci de faire suivre.

Une poétique à chier, un petit gouffre affectif dans une secte virtuelle; c'est Vendredi 13.
Hurlements.

Ô Père, la Paix tuée, pleine de morphogénèses textuelles comme j;vgiotrgee... ou jfeiddkxaio...
Ô Elisa, Ma chère amie, il y a un goût de fin, on en sang les symptômes : un futurible de la nature des choses, une rêverie d'or rance...
Au mocassin, le verbe, dit Robert denos clopes au coeur.

Je crois qu'écrire la peine ou Tetsuo for ever, ou Chlonk !, ou Chief Joseph, où ô douce...Je ne crois pas que c'est "mâle", mais le frein est rongé.

Aïe : coup !

Le rock, dans le fond, c'est dévorer la mort, la chair; le choc, cette scène vue : un meurt, l'air insondable comme Kafka dans l'oubli.
Adieu, on est des gaz.
Résignation, patience...
Le poids de l'insignifiance...

Quand même, la pulsion de mort est une citation sonore de Blownblue, une recherche. Bon.
?
Ben... l'instinct trompeur du défi à notre vitesse de mort, nos guerres et nos meurtres, mais les révolutionnaires ne sont pas des cancres, et puis l'amour s'apprend-il ? Elle, sa personnalité, sa personne et son personnage sont un inconscient du savoir, car tout ceci EST un langage de programmation, et toc.

Je plane dans mes crânes à la laideur de la frontière de votre sexualité madame, car un jour nous serons des programmes, un vieux rêve...Dans l'élan...

Mon bébé, ma Jadou, le pérégrin des brouille-arts et puis son ancêtre, Régnille.

Une expérience anarchiste tout ça, pour 7 cubis d'Univers; ça c'est de l'échec métaphysique.

Au bout de la nervosité, nous, premiers dans le bouge dès 2008, 2012, 2014, et une autre mathématique, chaude, antalgique. Ainsi de nous deux mon amour.

Pour Maurice , pour Khlebnikov, et ce futur technologique, on a pris l'amer : Vol.