Au cas où vous ne le sauriez pas encore, voici une petite citation intéressante.

Patrick Le Lay, PDG de TF1, interrogé parmi d’autres patrons dans un livre Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour) affirme :

" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ”business”, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).

Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).

Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. "

Par ailleurs, monsieur Le Lay est un lettré éclairé, qui aime les livres anciens et autres finesses culturelles, et qui ne regarde pas sa propre chaîne.

TF1 a réalisé en 2005 97 des 100 meilleures audiences de l'année en France.

Enfin, TF1 est connue pour être positionnée à droite, et lécher le cul du présidentiable favori dans les sondages.

Et M6 ne vaut guère mieux.

Merci de votre attention.