Pris ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_de_l%27armement

En 2005 le rapport annuel du Congrès des États-Unis sur les ventes d'armes dans le monde a estimé qu'en 2004 la valeur totale des contrats de ventes d'armes à travers le monde était de 37 milliards de dollars, alors que l'année précédente elle était de 28,5 milliards de dollars. En 2000 elle atteignit 42,1 milliards de dollars.

Principaux pays vendeurs d'armes


En 2004, les principaux pays vendeurs d'armes sont :
Pays Valeur en dollars Part de marché
États-Unis 12,4 milliards 33,5%
Russie 6,1 milliards 16,5%
Royaume-Uni 3,2 milliards 8,6%
Israël 1,2 milliard 3,2%
France 1 milliard 2,7%

Toujours selon le rapport du Congrès des États-Unis, en 2004 les ventes d'armes vers les pays en voie de développement représentent 58% de tous les contrats, s'élevant ainsi à 21,8 milliards de dollars. Cela constitue une forte augmentation car l'année précédente elles portèrent sur 15,1 milliards de dollars.

Principaux pays acheteurs d'armes

Les principaux acheteurs en 2004 sont :

 

4. Les dépenses militaires mondiales en augmentation constante. Mille milliards de dollars. Un nombre qui donne le vertige. C'est la somme cumulée consacrée aux dépenses militaires mondiales en 2004, selon le rapport annuel de l'Institut international de recherche pour la paix à Stockholm (Sipri) publié mardi 7 juin. Près de la moitié de cette somme (47%) a été déboursée par les Etats-Unis, dont le budget reste alourdi par la"guerre contre le terrorisme". L'année dernière, les dépenses mondiales ont connu une hausse de 8 % par rapport à 2003. Cela représente 162 dollars par habitant de la planète. Cette nouvelle forte augmentation des dépenses militaires ne porte toutefois pas le budget d'armement mondial à un niveau record. Il était plus élevé au plus fort de la guerre froide, à la fin des années 1980, note l'institut. Les dépenses américaines ont rapidement augmenté entre 2002 et 2004 à cause de l'importance des montants alloués à la "guerre mondiale contre le terrorisme", principalement en Irak et en Afghanistan. En 2004, 19 conflits majeurs ont chacun causé la mort de plus de 1 000 personnes lors de combats. La longévité et la récurrence de beaucoup de conflits peuvent les rendre moins visibles sur la scène internationale", a estimé le Sipri, soulignant "le trop peu d'attention médiatique" accordé en 2004 aux conflits au Népal et en Ouganda. Le rapport note que plusieurs initiatives ont eu lieu en 2004 dans le but de limiter la prolifération d'armes de destruction massive (ADM). Les accusations américaines avant le début de la guerre contre l'Irak, selon lesquelles le pays était doté de telles armes, "étaient inexactes et n'étaient pas appuyées par les preuves disponibles", écrit le Sipri. La course aux armements conventionnels a été sans limites", note le rapport. La taille des principaux fabricants d'armes dans le monde a "énormément" augmenté, principalement par le biais d'acquisitions, et ces entreprises sont aujourd'hui comparables à certaines des plus grandes multinationales. Le chiffre d'affaires total des cent principales sociétés d'armement est équivalent au PIB des 61 pays les plus pauvres au monde, indique l'institut. Le Sipri déplore enfin que de manière générale "seule une quantité limitée d'informations (soit) disponible sur les ventes commerciales d'armes à travers le monde" et a appelé les gouvernements à exiger davantage de transparence.

5. Les dangers du nouvel ordre mondial. Au sortir des atrocités de la Seconde Guerre mondiale, les États ont fait la promesse d’un monde fondé sur les droits humains. Les gouvernements cherchent à mettre en place une nouvelle politique et tentent de modifier la définition de la torture; la communauté internationale reste passive ou paralysée ; les États ne respectent pas l’état de droit. Le pays le plus puissant de la planète se permet des entorses à la légalité et aux droits humains, donnant ainsi le mauvais exemple. De la Russie à l'Ouzbékistan, de l'Égypte au Népal, les gouvernements défient ouvertement le droit international humanitaire et le droit international relatif aux droits humains au nom de leur sécurité intérieure et de la lutte contre le “ terrorisme ”. Le rapport annuel 2005 trace un sombre état du monde des droits humains. http://web.amnesty.org/report2005/index-fra

6. Le commerce des armes en hausse. Selling Weapons to the World.  The United States has taken a leading role in the $1 trillion global weapons industry, selling to both sides in regional conflicts, and to regimes that its own State Department has declared abusive. http://www.newsdesk.org/archives/000205.php