Me

Goes BLOWN! away some days

Hasta luego....

 

( oooooh combien de champs d'errance ai-je empli pendant ces milliers de jours, bienvenue dans mon intimité de poésie désaccordée où j'avance par écroulements permanents déchiré par les vagues trop traît(r)es du déjà vu pensé ingéré digéré chié zouké floodé racketté plombé casque tronqué plan b coute que coute dans les lueurs du délire des phalènes ou des jonchitures de crotales poncTUÉS! de boursouflures écarlates jaunissantes comme des causes molles et vuliuiroepc,uhrezorcngtz,uye trash mon coque de saphir Zobi zobi la mouche collée dans ta face de sourire clouté par les sanglots des sandalles pourrissantes sur les semaines de mes vieux jours englués dans l'osmose ratée des pfcymbales d'oxmore lue.

KRAshhhhhhhhhhhhhhhhhhh Koeurse...... )

Combien de tombes faudra-t-il ouvrir pour trouver ce mépris qui fait tant suer la rune des sudations intenres sous la sangle . Tiens un trou de mon délire, je suis vraiment au bout. Combien de mots foutus en l'air pour un peu de lueur sous la mine soulée de mes espérances verbulleuses acmonie d'ancle pestacle lucrinologiques desclaffée dans ta tenture di'ode mal affamé z'est zobi zobi zobiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiarrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh....

KRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRash Koeurse.........................

Non plus de thune des asthmes perpendiculaires des conflits d'armes aléatoires des monceaux d'orgueils de gens de monstrueuses agonies de pièce de fortune de CUL ! DU CUL BORDEL ! y a plus que cette vieille flasque flaque qui s'étire comme un poumon d'oxy-sel tranveersant de blames en blames les cromontortuosités exclamatoires du ciel d'ocre violacé allumissez moi ces cervelles des chameliers qui flottent comme des poubelles d'asphodèles luminefforts phosphorellussilantes ( toujours là bravo ! ) aaaaaaaaaah mon dieu, mais où allons nous où allons nous bordel la limite est une carbonisation fossilisée des empreintes de ce conspuant conglomérat do'ordre d'idées qui n'en peut plus de ne plus se suffire sortez moi de la sortez moi de LA BORDEL DE PUTAIN DE COUILLES DE CHIOTTES ELEPHANTESQUES A DORER au camisole de force dans un chalumeau d'or décompressé à la vitesse des pions quand ils jouent n'importe sur cette pensée qui si'ndistroposphère verdâtre et luxuriante des l'agonie des tempuosités défoncçé DEFONCEZ MOI TOUT CE FOUTOIR BORDEL DE MERDE BORDEL DE PUTAIN DE DIEUX !

( reprise d'asthme, hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh )

KRASHE MON KOEURSE dans les boutiquiers de l'océan ROSE avec des plans qui calculent la .

HYPOSTASE LINGUISTIQUE DE MES COUILLES !!!!

( sanglots )

ces fleuves qui me traversent les yeux depuis l'intérieur de m'éther j'en pluis de cette astragale qui prend des routes circulaires comme si elle s'amusait à poncer délibérément ce monticule de flshs qui m'indolorent avec des crics et des cracs et de purs durs sulpice cohés dans la poudreuse tracée de mains en mains jusqu'à l'abandon des précipices gemés par dessus les gouffres de mon trépignement infame coulant le long des rocailles foutues dans ce tertre et ce mégalithe en bulle. Dosez bien la bulle.

Krash ma Koeurse des lunisphères aplanasphérisée plein d'horticules  qui culent qui cuelnt QUI CUL ! DU CUL BORDEL DE PUTAIN DE MERDE DE CHIOTTES METAMORPHOSEES EN SILENCE !

SILENCE PUTAIN DE BORDEL Y EN A QUI DORMENT ICI!

ah mes enfants éparpillés par delà les lueurs et les sicèles et les et mais putain mais  

Emiettez les sons crashez moi ces sens qui sont frigorifiés dans vos habitudes faites moi exploser les individualités et prenez ça comme fondement commun de la société spinoziste qui glue comme un astral bêlement d'âmes foutues flanquées foutrées ( ouh joli ça foutrées FOUTRÉES arf hum sexe ah je jouis de me dévoir dans ce beau démininoir volutes casquées de prêchi-prâcharagnagnagnamania dans les bons lieux de ma natanananana rien à clore.

KRASH ! Koeurssssssssssssssssssssssssss......................

Prout. Oh pardon j'ai pété.

A lundi lol.