Régulièrement se plante sur mon épaule une goutte d'eau, lourde de tout le chemin parcouru entre terre et ciel, indéfiniment, lentement. ( Khelaar  28/01/06 )

 

isa (merci:) , la goutte d'eau

Il ne faut pas laisser passer la goutte, elle a une vie très courte et disparaitra dans un bref instant. Elle arrive d'un endroit inconnu. Elle est là maintenant. Elle vit très vite, à cent à l'heure, vers un but qu'elle seule connait. Et pourtant tu es là devant elle. Tu la vois, tu lui donne vie. Ne reste pas bouche bée devant elle, elle n'a pas le temps. Le temps. Je la mange la vie, je touche cette goutte pour qu'elle vienne à moi, qu'elle se fusionne en moi. Elle me fait vivre, je la sens me toucher, être près de moi, je la sens physiquement. Nos deux existences se fusionnent brèvement, brutalement.  C'est ça la vie? Elle ne reste pas longtemps, elle n'est plus a moi maintenant, aussi vite venue, aussi vite partie. Mais elle est toujours présente dans la mémoire. Elle n'est plus physiquement à mon corps. Et pourtant, elle revient, je la reconnais mais ce n'est pas la même. Sa soeur? Ou est-ce la vie qui l'a changée? Peu importe, je vis avec elle encore une aventure, brève, VITALE.