Il faut arriver à ce que l'écriture dépasse ses limites. En ces temps logorrhéiques, ce genre d'écriture-là
n'est pas foison.
En espérant qu'un lecteur dépassera les siennes.

Les limites de l'écriture, c'est l'impossibilité à rendre le monde compréhensible et acceptable.
On nage dans l'inacceptable.

Les mots n'ont aucun sens. ils peuvent être pris dans une contradiction. Ils sont une contradiction.
Comme le réel.

Il faut dépasser la contradiction.
Ou du moins, il ....

Les enfants, il faut les sauver.
Les arracher au travail de forçat.
Les soigner.
Les éduquer sans les conditionner.

Penser.
Penser penser penser...