Pas grand-chose.

Et puis l'esprit un peu ailleurs, dans les méandres juridiques d'un éventuel licenciement...

Rien de bien poétique donc...

J'écris encore, je respire encore...:)