Toutes mes pensées meurent, un vrai carnage.

Toute vérité approfondie trouve sa contradiction vraie.

Rien n'est pensable. Tout est donc impensable. C'est la Berezina complète de l'esprit

La sensation se retrouve seule dans le Vide. Elle a peur.

Elle a besoin de toi, de la mise à nu dans la protection dans tes bras.

Et au-delà de ça... Prier pour qu'ils ne nous arrivent rien.

On dit que la Justice est aveugle dans les tribunaux, et seulement dans les tribunaux. Espérons, car c'est une vertu que d'espérer.

Ce qui suit est peut-être sans lien mais je le mets quand même.

J'ai rencontré une fille il y a peu, dans la cité, la grande cité. J'ai rencontré un autre humain magnifique qui ouvrait autant de portes que possible sur son coeur blessé. Depuis deux jours les mots se sont tus. Nous avons été interrompus par les obligations. J'aurais voulu parler des heures. Ce n'est pas de l'amour, ou alors de l'amour humain, de l'humanité, tout simplement. J'ai pensé à la discussion, à ses parties, à ses images, à ses reliefs. Je voudrais faire quelque chose, dire des choses qui la remontent. Pleurer avec elle, je sais pas. Ça ne m'est pas venu sur le coup; ça ne me vient jamais sur le coup.
...
Je ne sais pas le fond de son mal mais.... je sais qu'elle mérite le bonheur.
C'est beaucoup de travail que d'être heureux, et se porter soi est une charge lourde qui demande des années d'entraînement. Mais il arrive qu'on sorte de la nuit avec les vérités du coeur alors, le meilleur étant plus beau que le pire est laid, la vie est belle et la tristesse de ton regard s'inclinera devant la joie de ta jolie folie d'enfant encore intacte, pardon, de ton amour de femme. Et l'infinie profondeur de ta soif d'humanité s'étanchera, de temps à autre disons :) puisque tout se perd petit à petit ou dans un clash imprévisible, parce que c'est mieux comme ça, pour qu'il reste encore de l'inatteint, du désir, et de la joie.
Amen.
Reçois les baisers de mon âme à défaut des autres. Bien à toi, prends soin de toi petite fleur, surtout :)