"Qui accroît son savoir accroit sa douleur." (L'Ecclésiaste)

 

Mes idées ont mal, et me font mal (nausées intermittentes). Il est très difficile d'expliquer en quoi, tant mon malaise est profond.

Disons en résumé que... c'est à la fois contradictoire et complexe, deux écueils sur lesquels je butte depuis très longtemps, comme peut butter dessus d'ailleurs n'importe quelle raison humaine, de par sa nature rétive au paradoxe et limitée par rapport à la quantité des choses du monde, pour essayer de comprendre ce dernier afin de continuer à y vivre... Car c'est tout l'enjeu... bien évidemment...

( soupir )

Nul doute que cette sorte de... crise intérieure personnelle, qui apparemment est venue progressivement autant de la nature et de la situation contextuelle des choses que des évolutions et de ma nature à moi, cette crise qui rend l'ensemble de mes idées flou ( à croire qu'elles étaient profondément incomplètes ) et pour ainsi dire troué d'un peu partout, cette crise devrait avoir pour conséquence de me faire réagir et clarifier les choses... euh... sus évoquées... ( petit sourire ) ... en principe du moins...

C'est la Berezina dans ma tête à moi...